SOMMAIRE Système de translittération.............Éditorial................................................5 I – thèmes généraux IN MEMORIAM................................... 10 Midhat al-Manbâwî......................... 10 Mukhtâr al-Sôwayfî ........................ 10

NOMINATIONS, RÉVOCATION ....... 10 La Banque centrale gèle le comptedu CSA ............................................................ 11 DISTINCTIONS ................................... 12 Zâhî Hawwâs ................................... 12 Rushdî Sa’îd & Zâhî Hawwâs ........ 12 Fârôq Husnî .................................... 13 Christiane DESROCHESNOBLECOURT................................................ 14 André Raymond............................... 14 COOPÉRATIONS ................................ 14 Commonwealth ................................ 14 France .............................................. 15 Grèce................................................. 16 Italie.................................................. 16 Latvia................................................ 16 Liban................................................. 17 Libye ................................................. 17 Palestine ........................................... 17 Pérou ................................................ 17 Soudan.............................................. 17 Royaume-Uni................................... 18 Union Européenne .......................... 18 FORMATIONS..................................... 18 VERBATIM.......................................... 19 POLÉMIQUES ..................................... 20 Barrages de Nag’ Hammâdî........... 20 Le Caire fatimide ............................. 21 Transfert des grossistes de la rue al-Azhar ....................................................................2Démantèlement du flyover al-Azhar ..24 Protocole de coopération archéologique avec le Qatar.......................... 25 Tomographie de la momie deToutankhamon ............................................... 26 TOURISME & ANTIQUITÉS ............. 37 Hausse des tarifs d’entrée des sitesarchéologiques................................................ 39 MISSIONS ARCHÉOLOGIQUESSUSPENDUES ..................................................... 40 Missions archéologiques de l’Ifao àTinnîs et à Qal’at al-Gindî ............................ 41 Annulation du protocole decoopération archéologique avec le Qatar ..... 41 PATRIMOINE ENDOMMAGÉ............ 42 Fayyôm............................................. 42 Réserve naturelle de Wâdî al-Rayyân 42 Le Caire ............................................ 43 Madrasa al-Ashraf Barsbây ................43 Café Riche ...........................................43

PATRIMOINE CLASSÉ....................... 44 ENTREPÔTS ARCHÉOLOGIQUES ... 45 INTERNET & CD-ROM..................... 46 Musée Sans Frontières : à la découverte de l’art islamique......................... 46 Projet Strabon .................................. 48 MOMIES............................................... 49 Momie de Ramsès II........................ 49 II - musées EN BREF............................................... 50 ALEXANDRIE...................................... 52 Musée maritime ............................... 52 Musée gréco-romain ....................... 52 DELTA.................................................. 53 Sharqiyya.......................................... 53 Musée de Tell al-Dab’a.......................53 Musée de Tell Bastâ............................53

LE CAIRE ............................................ 54 Musée Égyptien ............................... 54 Grand Musée égyptien .................... 54 Musée de la Civilisation .................. 56 Musée de la Monnaie ...................... 58 Musée Copte..................................... 58 Musée Gayer-Anderson .................. 60 Musée des Carrosses royaux .......... 60 SAQQÂRA............................................ 61 Musée Imhotep ................................ 61 SUHÂG ................................................. 61 Musée archéologique de Suhâg ..... 61 SINAÏ .................................................... 61 Musée archéologique d’al-’Arîsh... 61

III – restaurations, préservations EN BREF............................................... 63 ALEXANDRIE & NORD-OUEST....... 66 Mârînâ al-’alamayn ........................ 66 Citadelle de Qâytbây........................ 67 DELTA.................................................. 67 Tantâ................................................. 67 Mosquée al-Sayyid al-Badawî............6LE CAIRE ............................................ 68 Colosse de Ramsès II ...................... 68 Vieux-Caire...................................... 70 Citadelle du Caire............................ 72 Bâb al-’Azab........................................7Le Caire Fatimide............................ 72 Parc al-Azhar .......................................7Aqueduc de la Citadelle .................. 77 Madrasa al-’Aynî............................. 77 Palais Muhammad ’Alî ................... 77 Palais de l’émir Sayf al-Dîn Tâz .... 78 Palais du baron Empain ................. 78 Mosquée al-Sâlih Talâi’.................. 80 Dâr al-Kutub .................................... 80 Patrimoine architectural des XIXe etXXe siècles....................................................... 81 Matariyya ......................................... 82 Obélisque de Sésostris 1er ...................82 GÎZA..................................................... 83 Plateau des Pyramides .................... 83 LOUQSOR............................................ 83 Temple de Louqsor .......................... 83 Temple de Karnak ........................... 84 Tombe de Montouemhat ................. 86 Thèbes-Ouest ................................... 86 Vallée des Rois................................. 87 ISNÂ...................................................... 87 Temple de Khnoum ......................... 87 KOM OMBO ........................................ 87 Temple de Kom Ombo..................... 87 ASWÂN................................................. 88 Temple de kalâbsha......................... 88 SINAÏ.................................................... 88 Monastère de Sainte-Catherine...... 88 Forteresse de Tell al-Farmâ ........... 88 IV – expositions archéologiques EXPOSITIONS EN ÉGYPTE............... 90 Alexandrie........................................ 90

Bibliotheca Alexandrina : « Espaces partagés en temps de crise » ...............................90 Le Caire............................................ 91 Musée Égyptien : « The Treasures of Doush » ................................................................91 Musée Égyptien : « Gîza at the Turn of the Century »........................................................91

Musée Égyptien : « Champollion • Legrain. Des pas sur la terre d’Égypte » ..........92 Musée Égyptien : « Momies chiliennes » ..........................................................93 AUC Rare Books and SpecialCollections Library : « Nubia before the Flood »..............................................................................94

« Héliopolis, 100 ans : une utopie, une architecture, une ville d’avenir »........................95 EXPOSITIONS HORS D’ÉGYPTE...... 97 Canada ............................................. 98 Musée des Beaux-Arts de Montréal :« Égypte éternelle : chefs-d’œuvre de l’artancien du British Museum » ...............................98 États-Unis......................................... 99 Los Angeles Country Museum of Art :« Tutankhamen and the Golden Age of thePharaohs »...........................................................99 France ............................................ 103 Institut du Monde Arabe : « Pharaon » ............................................................................103UNESCO : « Campagne de Nubie : hier et aujourd’hui » .........................................103

Hongrie........................................... 103 Szépmövészeti Mózeum Budapest :« Après les pharaons : trésors de l’art copte descollections égyptiennes »...................................103 V – vols & restitutions d’antiquités VOLS & TRAFIC D’ANTIQUITÉS .. 105 Affaire Muhammad ’Alî Farag .... 105 Affaire Stéphane Rousseau .......... 106 Musée Égyptien ............................. 106 Trente-huit bijoux en or d’époquesgrecque et romaine ............................................106 Antiquités égyptiennes .................. 108 Antiquités islamiques et coptes..... 109 DONATIONS...................................... 109

VENTES AUX ENCHÈRES ............... 110 Hôtel Drouot : statue ptolémaïque....112 RESTITUTIONS................................. 112 Afrique du Sud............................... 113 Scarabée de Toutankhamon..............113 Belgique.......................................... 114 Royal Museums of Art and History :stèle de la tombe de Senenou ............................114 Canada ........................................... 114 Aéroport Dorval : Statuette pharaonique d’Anubis .......................................114 États-Unis....................................... 115 : Pot en Metropolitan Museum of Art argile de la Ière dynastie .....................................115 Jordanie.......................................... 115 Port d’Aqaba : vingt-quatre statuettes en bronze............................................................115 Royaume-Uni................................. 116 Bonhams : huit pièces pré-dynastiques........................................................................... 116 British Library : Codex Sinaiticus... 117 Suisse.............................................. 117 VI – recherches & découvertes EN BREF............................................. 118

ALEXANDRIE & NORD-OUEST..... 122 Sîdî Krîr.......................................... 122 Île Nelson ....................................... 123 Fouilles sous-marines ................... 124 Kom al-Dikka................................. 125 Alex-Méd : patrimoine ottoman... 127 DELTA................................................ 128 Sharqiyya ....................................... 128 Qantîr ................................................ 128 Hérakléopolis Magna.................... 129 Tombe de Heri Shef Nekht .............. 129 LE CAIRE .......................................... 129 Maison al-Sitt Wasîla.................... 129 Mosquée imâm al-Layth Ibn Sa’d....................................................................... 130 ’Ayn Shams .................................... 130 GÎZA................................................... 132 Pyramide de Chéops ...................... 132 DAHSHÔR.......................................... 132 SAQQÂRA.......................................... 133 Nécropole de Téti........................... 133 Mastaba d’Akhethetep .................. 136 FAYYÔM............................................ 137 Réserve naturelle de Wâdî al-Hitân....................................................................... 137 Basilosaurus isis ............................... 138 Bacchias ......................................... 139 LOUQSOR.......................................... 140 Temple de Karnak ......................... 140 Statue de Néferhotep.........................140 Montagne thébaine........................ 141 Al-Qurna ........................................ 143 KOM AL-AHMAR ............................. 143 ASWÂN............................................... 145 DÉSERT OCCIDENTAL ................... 145 Oasis de Bahariyya........................ 145 SINAÏ .................................................. 145 Nord-Sinaï...................................... 145 Tell al-Farmâ .....................................145 Tell al-Sabha .....................................146

MER ROUGE..................................... 146 Marsa Gawâsîs............................... 146 VII – Conférences & colloques EN BREF............................................. 148 ÉGYPTE ............................................. 148 Alexandrie ...................................... 148

Bibliotheca Alexandrina :« International Seminar on the Management ofthe Shared Mediterranean Heritage »..............148 Bibliotheca Alexandrina : « Signed Manuscripts Conference » ................................150 Le Caire .......................................... 150 Ligue arabe : « Jérusalem dans les sources historiques ».........................................150 Fayyôm........................................... 151 Faculté d’Archéologie : « The Nile and Water Resources in Egypt through the Ages ».151 VIII - Index...........................................1

I – THÈMES GÉNÉRAUX

Midhat al-Manbâwî MidÌat al-Manbæwî s’est éteint cette semaine au terme d’une longue maladie. Diplômé du Département d’archéologie islamique de la faculté de Lettres du Caire, al-Manbæwî occupait jusqu’à sa disparition le poste de directeur général des Antiquités Nord du Caire et de directeur général des missions archéologiques étrangères. Il a supervisé de nombreux projets de restauration des Antiquités islamiques et coptes. Il a également contribué, à travers les commissions scientifiques du CSA, à la mise au point des réglementations administratives et techniques visant au développement des zones archéologiques. MidÌat al-Manbæwî a également supervisé les activités culturelles organisées dans les demeures archéologiques comme celle d’al-SuÌaymî ou d’al-Harræwî. (Zæhî Îawwæs, « L’homme aux doigts en or ! », al-Ahræm du 26 mars 2005). Mukhtâr al-Sôwayfî MuÅtær al-S¼wayfî, l’un des auteurs et journalistes les plus férus d’archéologie, est décédé. Il était membre actif du Comité permanent des Antiquités égyptiennes du Conseil Suprême des Antiquités. Traducteur de nombreux ouvrages sur la civilisation égyptienne, MuÅtær al-S¼wayfî était aussi un excellent vulgarisateur qui a contribué à rehausser la conscience archéologique de ses compatriotes. (Zæhî Îawwæs, « Les barques solaires : une histoire sans fin ! », al-Ahræm du 12 février 2005).

3 L’Élysée vient de nommer l’égyptologue Laure PANTALACCI à la tête de l’Institut français d’archéologie orientale (Ifao) du Caire. Le nom du futur directeur de l’École du Caire est demeuré l’objet de spéculations jusqu’à la dernière minute. Cette nomination est censée mettre un terme à la crise profonde que traverse l’égyptologie française depuis plus de six mois provoquée après le non-renouvellement du mandat de Bernard MATHIEU, ex-directeur de l’Ifao depuis 1999. (Basma FARAHAT, « En bref », Al-Ahram Hebdo du 22 juin 2005). 3 Le ministre de la Culture a décidé la nomination du Conseiller archéologique auprès du secrétaire général du CSA, ©Abdallæh al-©A  ær, comme membre du Conseil d’administration du CSA. (Lu©ay MaÌm¼d Sa©îd, « Musées et Antiquités », al-Qæhira du 25 janvier 2005). 3 Le secrétaire général du CSA, Zæhî Îawwæs, a chargé l’archéologue Úælid Sa©d Kalaf de présider le Département des Antiquités préhistoriques qui vient d’être créé. (Lu©ay MaÌm¼d Sa©îd, « Musées et Antiquités », al-Qæhira du 18 janvier 2005). 3 Le secrétaire général du CSA, Zæhî Îawwæs, a décidé la nomination de l’archéologue AÌmad AÌmad ©Ubayd au poste de directeur du Bureau technique attaché au secrétaire général. C’est la plus jeune personne à occuper cette fonction jusqu’à présent. (Lu©ay MaÌm¼d Sa©îd, « Musées et Antiquités », al-Qæhira du 22 février 2005). 3 Le tribunal disciplinaire du Conseil d’État a confirmé la semaine dernière la sentence de révocation de leurs fonctions de Fawzî ©Abd al-Îalîm, ex-inspecteur en chef de Saqqæra et AÌmad ©Abd al-Îamîd, MaÌm¼d Ab¼ al-Wafæ et Nabîl Dænyæl, inspecteurs dans la région de Saqqæra. Le tribunal a également limogé deux autres inspecteurs du CSA, un restaurateur et un gardien qui travaillaient dans la même zone pour avoir participé à un gang de trafiquants. Ils ont abusé de leurs postes pour piller les tombes et les magasins archéologiques de Saqqæra . Sous prétexte de restauration, les pièces archéologiques sortaient des magasins, puis étaient revendues aux receleurs de Mît Rahîna, qui les revendaient à leur tour. (Wafæ’ ½a©îra, « Révocation des inspecteurs du CSA impliqués dans un trafic d’Antiquités vers le Royaume-Uni », ·abæÌ al-Úayr du 16 avril 2005).

[...] La Cour pénale du Caire a condamné MaÌm¼d Ab¼ al-Wafæ, Inspecteur en chef de la région archéologique de Saqqæra, à dix ans de prison ferme et Nabîl Dænyæl, chargé de la documentation archéologique du CSA, à cinq ans de prison. (MuÌammad ©Ayyæd, « Peines d’emprisonnement prononcées contre des fonctionnaires du CSA à Saqqæra », al-Ahræm du 13 janvier). 3 Le Parquet de Qinæ a décidé la mise en examen de l’Inspecteur en chef de la région d’Isnæ et d’Armint, Bæżm Fæżrî Îannæ, et de sept autres complices pour fouilles illicites dans le secteur de Îu¶ al-Sab©înî à Armint al-Îay . Au moyen d’un bulldozer et d’un tracteur, les accusés ont creusé une grande tranchée de 15 m de long sur 2 m de large et 10 m de profondeur à la recherche de vestiges antiques. (ÎaÏÏæÏ Salæma, « L’Inspecteur en chef fait appel à un charlatan pour exhumer un obélisque à Armint », al-MaÒrî al-Yawm du 28 juin 2005 ; MuÌsin ͼd, « Arrestation de l’Inspecteur en chef d’Armint et de sept autres complices impliqués dans des fouilles clandestines ! », al-AÅbær du 28 juin). 3 Le Procureur général, Mæhir ©Abd al-WæÌid, a déféré devant le tribunal pénal un gardien du CSA, Miæwrî MuÌammad Ibræhîm, et deux autres complices, Samîr RaÏab Sayyid et Sulaymæn ©Arabî Sulaymæn, pour détérioration et tentative de vol de trois blocs archéologiques appartenant au temple funéraire de Pépi 1er. L’affaire remonte à 2003 lorsque le chef de la mission française de fouilles à Saqqæra, Audran LABROUSSE, avait découvert la disparition de ces trois blocs découverts en 1999 et laissés sur le site sous la protection du CSA. La perquisition du domicile du gardien a permis de retrouver ces blocs. (Bahæ’ Mubæàir, « Un gardien du CSA et deux chômeurs traduits en justice », al-Ahræm du 26 mars 2005 ; ÚadîÏa ©Afîfî, « Un gardien et deux chômeurs traduits en justice pour vol de trois blocs antiques », al-AÅbær du 25 mars ; ·æbir Maàh¼r, « Vol de pièces archéologiques à Íîza par un gardien et deux trafiquants », al-MaÒrî al-Yawm du 25 mars ; « Un gardien du CSA et deux chômeurs jugés par la cour d’assises », al-Wafd du 25 mars). 3 Le tribunal correctionnel d’al-Wæylî a ordonné la libération sous caution de trois architectes du Conseil Suprême des Antiquités accusés de percevoir un pot-de-vin de quatre-vingt-dix mille livres égyptiennes pour attribuer à un entrepreneur actuellement en cavale l’adjudication pour la restauration de la mosquée archéologique al-æhir Baybars. (Marwa HayÓam, « Libération conditionnelle de trois architectes du CSA », al-Ahræm du 4 janvier 2005). 3 Le vice-président du Parquet administratif a ordonné la comparution de quatre fonctionnaires du Conseil Suprême des Antiquités devant un tribunal disciplinaire. Il s’agit d’un avocat du département juridique, ©IÒæm Îanafî ©Awa¶ ; du directeur du département des procès, Fæyza ©Abd al-FattæÌ ©Abd al-MaqÒ¼d ; du directeur du département juridique, Rama¶æn Îasan Îanafî ; et du directeur général des affaires juridiques, ©Azza ©Alî MaÌϼb. Ces quatre responsables du CSA sont accusés d’enfreindre la loi régissant les adjudications et les appels d’offre. Cette affaire remonte à 2001, lors de l’attribution à une société privée de l’exploitation de la cafétéria du lac sacré situé dans le temple de Karnak. L’incompétence et la complicité des accusés ont causé un préjudice pour le CSA s’élevant à près de 1,8 million de livres égyptiennes. (« Les responsables du département juridique du CSA sont traduits en justice », al-AÌrær du 17 février 2005. Voir également Samîr Îilmî, « Quatre responsables du CSA sont jugés pour dilapidation de fonds publics », al-Ahræm du 17 février ; AÌmad Ræ¶î, « Quatre responsables du CSA comparaissent devant le tribunal disciplinaire pour gaspillage d’argent public », al-Wafd du 17 février). La Banque centrale gèle le compte du CSA La Banque centrale égyptienne a décidé de geler le compte courant du Conseil Suprême des Antiquités (CSA) dont les dettes s’élèvent à 212,8 millions de livres égyptiennes, en plus de 37,8 millions de Lég. de découvert. Les efforts déployés par le secrétaire général du CSA, Dr Zæhî Îawwæs, pour résoudre cette crise n’ont pas été couronnés de succès. La Banque centrale a refusé d’annuler ce gel, voire elle a suspendu le paiement des salaires du personnel du CSA. Des sources officielles ont révélé que cette décision fait suite aux réclamations infructueuses adressées le 25 décembre 2004 par le ministre des Finances au ministre de la Culture. Le gel du compte bancaire du CSA a engendré un effet de panique et de grogne parmi des centaines de fonctionnaires et d’employés du CSA. Le comité syndical des travailleurs archéologiques de Haute-Égypte a mis en garde contre les répercussions néfastes dues au non-paiement des salaires sur le déroulement du travail dans les zones archéologiques de SuhæÏ, Qinæ et Louqsor. Le syndicat a appelé à une issue rapide de ce problème.

(« Gel du compte du CSA auprès de la Banque centrale », al-Wafd du 9 février 2005. Voir également ÎaÏÏæÏ al-Ba©îrî, « Fær¼q Îusnî met en garde les responsables du CSA contre les découverts bancaires », al-MaÒrî al-Yawm du 11 février ; Ihæb al-Îa¶arî, « Les documents révèlent les raisons du gel du compte bancaire du CSA », AÅbær al-Adab du 27 février ; MuÌammad ½a©bæn, « Annulation de la décision du gel du compte du CSA auprès de la Banque centrale », al-Qæhira du 15 mars). Des centaines d’employés du CSA dans les régions archéologiques de Qinæ, SuhæÏ, mer Rouge et Marsa Ma r¼Ì ont protesté contre le retard de versement de leurs salaires. Les comités syndicaux des travailleurs archéologiques de Haute-Égypte ont réclamé aux dirigeants du ministère de la Culture et du CSA de résoudre le problème et de débloquer les fonds nécessaires pour le paiement des salaires. (« Les employés du CSA dans quatre gouvernorats revendiquent le versement de leurs arriérés de salaire », al-Wafd du 11 février. Voir également ÎaÏÏæÏ al-Ba©îrî, « La Banque centrale gèle le compte du CSA », al-MaÒrî al-Yawm du 9 février ; « Les fonctionnaires du CSA privés de salaires à compter du mois de février », al-Ahælî du 16 février). Le secrétaire général du CSA tente de calmer les esprits : Dr Zæhî Îawwæs a démenti l’existence d’une crise financière au CSA. Il a annoncé que les problèmes survenus entre la Banque centrale et le CSA seront résolus à travers une commission mixte et grâce à un accord entre le ministre de la Culture, Fær¼q Îusnî, et le ministre des Finances, Dr Y¼suf Bu rus •ælî. Îawwæs a précisé que les revenus mensuels du CSA varient entre 60 et 70 millions de livres égyptiennes. Le CSA dispose de 40 millions de livres et de 60 millions de dollars sur son compte actuellement gelé. (« Dr Îawwæs : Pas de crises financières au CSA ! », AÅbær al-Yawm du 12 février. Voir également ªæha ©Abd al-RaÌmæn, « Enquêtes élargies au sein du CSA pour déterminer les causes du découvert », al-AÌrær du 12 février). [...] Dr Zæhî Îawwæs a déclaré qu’il s’agit d’une « bourde » commise par des fonctionnaires du CSA, qu’il va personnellement mener une enquête sur cette affaire et que les coupables seront immédiatement sanctionnés. [...] Il a souligné que ce genre de rumeurs soulevées à la veille de la tenue d’un congrès international sur les musées à Aswæn met le CSA dans l’embarras devant ses invités. Par ailleurs, Îawwæs a nié la mise en veilleuse des projets du CSA dans les domaines des Antiquités égyptiennes ou islamiques. Il a affirmé sa volonté de ne couvrir aucune corruption au sein du CSA, de demander des comptes aux fautifs et de les traduire en justice s’il y a lieu. (ªæha ©Abd al-RaÌmæn, « Zæhî Îawwæs : le gel du compte bancaire du CSA est une bourde de fonctionnaires ! », al-AÌrær du 10 février).

Zâhî Hawwâs Le secrétaire général du CSA, Dr Zæhî Îawwæs, a obtenu le prix du Globe terrestre décerné tous les dix ans à trois personnalités internationales par l’Institut supérieur pour la restauration du patrimoine culturel et environnemental à Rome. Cette distinction a été accordée à Îawwæs en reconnaissance de ses efforts en faveur de la restitution du patrimoine archéologique égyptien sorti illégalement du pays. (Aàraf Mufîd, « L’Italie décerne au Dr Zæhî Îawwæs le prix du Globe terrestre », al-Ahræm du 29 avril 2005). Rushdî Sa’îd & Zâhî Hawwâs L’American University in Cairo (AUC) a nommé docteur honoris causa le secrétaire général du CSA, Dr Zæhî Îawwæs, et le géologue Dr Ruàdî Sa©îd, en reconnaissance de leurs rôles dans les domaines des sciences et de l’archéologie, ainsi que de leurs contributions à consolider les relations américaines au Moyen-Orient. (Samîr ½iÌæta, « Zæhî Îawwæs et Ruàdî Sa©îd nommés docteur honoris causa par l’AUC », al-Ahræm du 11 février 2005. Voir également « En bref », al-MaÒrî al-Yawm du 11 février ; Ab¼ Na¶æra, « L’AUC décerne
 


sommaire systeme de translitteration.............editorial................................................5 i – themes generaux in memoriam................................... 10 midhat al-manbawi......................... 10 mukhtar al-suwayfi ........................ 10

nominations, revocation ....... 10 la banque centrale gele le comptedu csa ............................................................ 11 distinctions ................................... 12 zahi hawwas ................................... 12 rushdi sa'id & zahi hawwas ........ 12 faruq husni .................................... 13 christiane desrochesnoblecourt................................................ 14 andre raymond............................... 14 cooperations ................................ 14 commonwealth ................................ 14 france .............................................. 15 grece................................................. 16 italie.................................................. 16 latvia................................................ 16 liban................................................. 17 libye ................................................. 17 palestine ........................................... 17 perou ................................................ 17 soudan.............................................. 17 royaume-uni................................... 18 union europeenne .......................... 18 formations..................................... 18 verbatim.......................................... 19 polemiques ..................................... 20 barrages de nag' hammadi........... 20 le caire fatimide ............................. 21 transfert des grossistes de la rue al-azhar ....................................................................2demantelement du flyover al-azhar ..24 protocole de cooperation archeologique avec le qatar.......................... 25 tomographie de la momie detoutankhamon ............................................... 26 tourisme & antiquites ............. 37 hausse des tarifs d'entree des sitesarcheologiques................................................ 39 missions archeologiquessuspendues ..................................................... 40 missions archeologiques de l'ifao atinnis et a qal'at al-gindi ............................ 41 annulation du protocole decooperation archeologique avec le qatar ..... 41 patrimoine endommage............ 42 fayyum............................................. 42 reserve naturelle de wadi al-rayyan 42 le caire ............................................ 43 madrasa al-ashraf barsbay ................43 cafe riche ...........................................43

patrimoine classe....................... 44 entrepots archeologiques ... 45 internet & cd-rom..................... 46 musee sans frontieres: a la decouverte de l'art islamique......................... 46 projet strabon .................................. 48 momies............................................... 49 momie de ramses ii........................ 49 ii - musees en bref............................................... 50 alexandrie...................................... 52 musee maritime ............................... 52 musee greco-romain ....................... 52 delta.................................................. 53 sharqiyya.......................................... 53 musee de tell al-dab'a.......................53 musee de tell basta............................53

le caire ............................................ 54 musee egyptien ............................... 54 grand musee egyptien .................... 54 musee de la civilisation .................. 56 musee de la monnaie ...................... 58 musee copte..................................... 58 musee gayer-anderson .................. 60 musee des carrosses royaux .......... 60 saqqara............................................ 61 musee imhotep ................................ 61 suhag ................................................. 61 musee archeologique de suhag ..... 61 sinai .................................................... 61 musee archeologique d'al-'arish... 61

iii – restaurations, preservations en bref............................................... 63 alexandrie & nord-ouest....... 66 marina al-'alamayn ........................ 66 citadelle de qaytbay........................ 67 delta.................................................. 67 tanta................................................. 67 mosquee al-sayyid al-badawi............6le caire ............................................ 68 colosse de ramses ii ...................... 68 vieux-caire...................................... 70 citadelle du caire............................ 72 bab al-'azab........................................7le caire fatimide............................ 72 parc al-azhar .......................................7aqueduc de la citadelle .................. 77 madrasa al-'ayni............................. 77 palais muhammad 'ali ................... 77 palais de l'emir sayf al-din taz .... 78 palais du baron empain ................. 78 mosquee al-salih talai'.................. 80 dar al-kutub .................................... 80 patrimoine architectural des xixe etxxe siecles....................................................... 81 matariyya ......................................... 82 obelisque de sesostris 1er ...................82 giza..................................................... 83 plateau des pyramides .................... 83 louqsor............................................ 83 temple de louqsor .......................... 83 temple de karnak ........................... 84 tombe de montouemhat ................. 86 thebes-ouest ................................... 86 vallee des rois................................. 87 isna...................................................... 87 temple de khnoum ......................... 87 kom ombo ........................................ 87 temple de kom ombo..................... 87 aswan................................................. 88 temple de kalabsha......................... 88 sinai.................................................... 88 monastere de sainte-catherine...... 88 forteresse de tell al-farma ........... 88 iv – expositions archeologiques expositions en egypte............... 90 alexandrie........................................ 90

bibliotheca alexandrina: "espaces partages en temps de crise" ...............................90 le caire............................................ 91 musee egyptien: "the treasures of doush" ................................................................91 musee egyptien: "giza at the turn of the century"........................................................91

musee egyptien: "champollion • legrain. des pas sur la terre d'egypte" ..........92 musee egyptien: "momies chiliennes" ..........................................................93 auc rare books and specialcollections library: "nubia before the flood"..............................................................................94

"heliopolis, 100 ans: une utopie, une architecture, une ville d'avenir"........................95 expositions hors d'egypte...... 97 canada ............................................. 98 musee des beaux-arts de montreal:"egypte eternelle: chefs-d'oeuvre de l'artancien du british museum" ...............................98 etats-unis......................................... 99 los angeles country museum of art:"tutankhamen and the golden age of thepharaohs"...........................................................99 france ............................................ 103 institut du monde arabe: "pharaon" ............................................................................103unesco: "campagne de nubie: hier et aujourd'hui" .........................................103

hongrie........................................... 103 szepmuveszeti muzeum budapest:"apres les pharaons: tresors de l'art copte descollections egyptiennes"...................................103 v – vols & restitutions d'antiquites vols & trafic d'antiquites .. 105 affaire muhammad 'ali farag .... 105 affaire stephane rousseau .......... 106 musee egyptien ............................. 106 trente-huit bijoux en or d'epoquesgrecque et romaine ............................................106 antiquites egyptiennes .................. 108 antiquites islamiques et coptes..... 109 donations...................................... 109

ventes aux encheres ............... 110 hotel drouot: statue ptolemaique....112 restitutions................................. 112 afrique du sud............................... 113 scarabee de toutankhamon..............113 belgique.......................................... 114 royal museums of art and history:stele de la tombe de senenou ............................114 canada ........................................... 114 aeroport dorval: statuette pharaonique d'anubis .......................................114 etats-unis....................................... 115: pot en metropolitan museum of art argile de la iere dynastie .....................................115 jordanie.......................................... 115 port d'aqaba: vingt-quatre statuettes en bronze............................................................115 royaume-uni................................. 116 bonhams: huit pieces pre-dynastiques........................................................................... 116 british library: codex sinaiticus... 117 suisse.............................................. 117 vi – recherches & decouvertes en bref............................................. 118

alexandrie & nord-ouest..... 122 sidi krir.......................................... 122 ile nelson ....................................... 123 fouilles sous-marines ................... 124 kom al-dikka................................. 125 alex-med: patrimoine ottoman... 127 delta................................................ 128 sharqiyya ....................................... 128 qantir ................................................ 128 herakleopolis magna.................... 129 tombe de heri shef nekht .............. 129 le caire .......................................... 129 maison al-sitt wasila.................... 129 mosquee imam al-layth ibn sa'd....................................................................... 130 'ayn shams .................................... 130 giza................................................... 132 pyramide de cheops ...................... 132 dahshur.......................................... 132 saqqara.......................................... 133 necropole de teti........................... 133 mastaba d'akhethetep .................. 136 fayyum............................................ 137 reserve naturelle de wadi al-hitan....................................................................... 137 basilosaurus isis ............................... 138 bacchias ......................................... 139 louqsor.......................................... 140 temple de karnak ......................... 140 statue de neferhotep.........................140 montagne thebaine........................ 141 al-qurna ........................................ 143 kom al-ahmar ............................. 143 aswan............................................... 145 desert occidental ................... 145 oasis de bahariyya........................ 145 sinai .................................................. 145 nord-sinai...................................... 145 tell al-farma .....................................145 tell al-sabha .....................................146

mer rouge..................................... 146 marsa gawasis............................... 146 vii – conferences & colloques en bref............................................. 148 egypte ............................................. 148 alexandrie ...................................... 148

bibliotheca alexandrina:"international seminar on the management ofthe shared mediterranean heritage"..............148 bibliotheca alexandrina: "signed manuscripts conference" ................................150 le caire .......................................... 150 ligue arabe: "jerusalem dans les sources historiques".........................................150 fayyum........................................... 151 faculte d'archeologie: "the nile and water resources in egypt through the ages".151 viii - index...........................................1

i – themes generaux

midhat al-manbawi midiat al-manbaewi s'est eteint cette semaine au terme d'une longue maladie. diplome du departement d'archeologie islamique de la faculte de lettres du caire, al-manbaewi occupait jusqu'a sa disparition le poste de directeur general des antiquites nord du caire et de directeur general des missions archeologiques etrangeres. il a supervise de nombreux projets de restauration des antiquites islamiques et coptes. il a egalement contribue, a travers les commissions scientifiques du csa, a la mise au point des reglementations administratives et techniques visant au developpement des zones archeologiques. midiat al-manbaewi a egalement supervise les activites culturelles organisees dans les demeures archeologiques comme celle d'al-suiaymi ou d'al-harraewi. (zaehi iawwaes, "l'homme aux doigts en or!", al-ahraem du 26 mars 2005). mukhtar al-suwayfi muÅtaer al-sowayfi, l'un des auteurs et journalistes les plus ferus d'archeologie, est decede. il etait membre actif du comite permanent des antiquites egyptiennes du conseil supreme des antiquites. traducteur de nombreux ouvrages sur la civilisation egyptienne, muÅtaer al-sowayfi etait aussi un excellent vulgarisateur qui a contribue a rehausser la conscience archeologique de ses compatriotes. (zaehiiawwaes, "les barques solaires: une histoire sans fin!", al-ahraem du 12 fevrier 2005).

3 l'elysee vient de nommer l'egyptologue laure pantalacci a la tete de l'institut francais d'archeologie orientale (ifao) du caire. le nom du futur directeur de l'ecole du caire est demeure l'objet de speculations jusqu'a la derniere minute. cette nomination est censee mettre un terme a la crise profonde que traverse l'egyptologie francaise depuis plus de six mois provoquee apres le non-renouvellement du mandat de bernard mathieu, ex-directeur de l'ifao depuis 1999. (basma farahat, "en bref", al-ahram hebdo du 22 juin 2005). 3 le ministre de la culture a decide la nomination du conseiller archeologique aupres du secretaire general du csa, ©abdallaeh al-©a  aer, comme membre du conseil d'administration du csa. (lu©ay maimod sa©id, "musees et antiquites", al-qaehira du 25 janvier 2005). 3 le secretaire general du csa, zaehi iawwaes, a charge l'archeologue Úaelid sa©d kalaf de presider le departement des antiquites prehistoriques qui vient d'etre cree. (lu©ay maimod sa©id, "musees et antiquites", al-qaehira du 18 janvier 2005). 3 le secretaire general du csa, zaehi iawwaes, a decide la nomination de l'archeologue aimad aimad ©ubayd au poste de directeur du bureau technique attache au secretaire general. c'est la plus jeune personne a occuper cette fonction jusqu'a present. (lu©ay maimod sa©id, "musees et antiquites", al-qaehira du 22 fevrier 2005). 3 le tribunal disciplinaire du conseil d'etat a confirme la semaine derniere la sentence de revocation de leurs fonctions de fawzi ©abd al-ialim, ex-inspecteur en chef de saqqaera et aimad ©abd al-iamid, maimod abo al-wafae et nabil daenyael, inspecteurs dans la region de saqqaera. le tribunal a egalement limoge deux autres inspecteurs du csa, un restaurateur et un gardien qui travaillaient dans la meme zone pour avoir participe a un gang de trafiquants. ils ont abuse de leurs postes pour piller les tombes et les magasins archeologiques de saqqaera . sous pretexte de restauration, les pieces archeologiques sortaient des magasins, puis etaient revendues aux receleurs de mit rahina, qui les revendaient a leur tour. (wafae' ½a©ira, "revocation des inspecteurs du csa impliques dans un trafic d'antiquites vers le royaume-uni", ·abaei al-Úayr du 16 avril 2005).

[...] la cour penale du caire a condamne maimod abo al-wafae, inspecteur en chef de la region archeologique de saqqaera, a dix ans de prison ferme et nabil daenyael, charge de la documentation archeologique du csa, a cinq ans de prison. (muiammad ©ayyaed, "peines d'emprisonnement prononcees contre des fonctionnaires du csa a saqqaera", al-ahraem du 13 janvier). 3 le parquet de qinae a decide la mise en examen de l'inspecteur en chef de la region d'isnae et d'armint, baeÅom faeÅori iannae, et de sept autres complices pour fouilles illicites dans le secteur de iu¶ al-sab©ini a armint al-iay . au moyen d'un bulldozer et d'un tracteur, les accuses ont creuse une grande tranchee de 15 m de long sur 2 m de large et 10 m de profondeur a la recherche de vestiges antiques. (iaiiaei salaema, "l'inspecteur en chef fait appel a un charlatan pour exhumer un obelisque a armint", al-maori al-yawm du 28 juin 2005; muisin iod, "arrestation de l'inspecteur en chef d'armint et de sept autres complices impliques dans des fouilles clandestines!", al-aÅbaer du 28 juin). 3 le procureur general, maehir ©abd al-waeiid, a defere devant le tribunal penal un gardien du csa, miaewri muiammad ibraehim, et deux autres complices, samir raiab sayyid et sulaymaen ©arabi sulaymaen, pour deterioration et tentative de vol de trois blocs archeologiques appartenant au temple funeraire de pepi 1er. l'affaire remonte a 2003 lorsque le chef de la mission francaise de fouilles a saqqaera, audran labrousse, avait decouvert la disparition de ces trois blocs decouverts en 1999 et laisses sur le site sous la protection du csa. la perquisition du domicile du gardien a permis de retrouver ces blocs. (bahae' mubaeàir, "un gardien du csa et deux chomeurs traduits en justice", al-ahraem du 26 mars 2005; Úadiia ©afifi, "un gardien et deux chomeurs traduits en justice pour vol de trois blocs antiques", al-aÅbaer du 25 mars; ·aebir maàhor, "vol de pieces archeologiques a iiza par un gardien et deux trafiquants", al-maori al-yawm du 25 mars; "un gardien du csa et deux chomeurs juges par la cour d'assises", al-wafd du 25 mars). 3 le tribunal correctionnel d'al-waeyli a ordonne la liberation sous caution de trois architectes du conseil supreme des antiquites accuses de percevoir un pot-de-vin de quatre-vingt-dix mille livres egyptiennes pour attribuer a un entrepreneur actuellement en cavale l'adjudication pour la restauration de la mosquee archeologique al-aaehir baybars. (marwa hayuam, "liberation conditionnelle de trois architectes du csa", al-ahraem du 4 janvier 2005). 3 le vice-president du parquet administratif a ordonne la comparution de quatre fonctionnaires du conseil supreme des antiquites devant un tribunal disciplinaire. il s'agit d'un avocat du departement juridique, ©ioaem ianafi ©awa¶; du directeur du departement des proces, faeyza ©abd al-fattaei ©abd al-maqood; du directeur du departement juridique, rama¶aen iasan ianafi; et du directeur general des affaires juridiques, ©azza ©ali maiiob. ces quatre responsables du csa sont accuses d'enfreindre la loi regissant les adjudications et les appels d'offre. cette affaire remonte a 2001, lors de l'attribution a une societe privee de l'exploitation de la cafeteria du lac sacre situe dans le temple de karnak. l'incompetence et la complicite des accuses ont cause un prejudice pour le csa s'elevant a pres de 1,8 million de livres egyptiennes. ("les responsables du departement juridique du csa sont traduits en justice", al-airaer du 17 fevrier 2005. voir egalement samir iilmi, "quatre responsables du csa sont juges pour dilapidation de fonds publics", al-ahraem du 17 fevrier; aimad rae¶i, "quatre responsables du csa comparaissent devant le tribunal disciplinaire pour gaspillage d'argent public", al-wafd du 17 fevrier). la banque centrale gele le compte du csa la banque centrale egyptienne a decide de geler le compte courant du conseil supreme des antiquites (csa) dont les dettes s'elevent a 212,8 millions de livres egyptiennes, en plus de 37,8 millions de leg. de decouvert. les efforts deployes par le secretaire general du csa, dr zaehi iawwaes, pour resoudre cette crise n'ont pas ete couronnes de succes. la banque centrale a refuse d'annuler ce gel, voire elle a suspendu le paiement des salaires du personnel du csa. des sources officielles ont revele que cette decision fait suite aux reclamations infructueuses adressees le 25 decembre 2004 par le ministre des finances au ministre de la culture. le gel du compte bancaire du csa a engendre un effet de panique et de grogne parmi des centaines de fonctionnaires et d'employes du csa. le comite syndical des travailleurs archeologiques de haute-egypte a mis en garde contre les repercussions nefastes dues au non-paiement des salaires sur le deroulement du travail dans les zones archeologiques de suhaei, qinae et louqsor. le syndicat a appele a une issue rapide de ce probleme.

("gel du compte du csa aupres de la banque centrale", al-wafd du 9 fevrier 2005. voir egalement iaiiaei al-ba©iri, "faeroq iusni met en garde les responsables du csa contre les decouverts bancaires", al-maori al-yawm du 11 fevrier; ihaeb al-ia¶ari, "les documents revelent les raisons du gel du compte bancaire du csa", aÅbaer al-adab du 27 fevrier; muiammad ½a©baen, "annulation de la decision du gel du compte du csa aupres de la banque centrale", al-qaehira du 15 mars). des centaines d'employes du csa dans les regions archeologiques de qinae, suhaei, mer rouge et marsa ma roi ont proteste contre le retard de versement de leurs salaires. les comites syndicaux des travailleurs archeologiques de haute-egypte ont reclame aux dirigeants du ministere de la culture et du csa de resoudre le probleme et de debloquer les fonds necessaires pour le paiement des salaires. ("les employes du csa dans quatre gouvernorats revendiquent le versement de leurs arrieres de salaire", al-wafd du 11 fevrier. voir egalement iaiiaei al-ba©iri, "la banque centrale gele le compte du csa", al-maori al-yawm du 9 fevrier; "les fonctionnaires du csa prives de salaires a compter du mois de fevrier", al-ahaeli du 16 fevrier). le secretaire general du csa tente de calmer les esprits: dr zaehi iawwaes a dementi l'existence d'une crise financiere au csa. il a annonce que les problemes survenus entre la banque centrale et le csa seront resolus a travers une commission mixte et grace a un accord entre le ministre de la culture, faeroq iusni, et le ministre des finances, dr yosuf bu rus •aeli. iawwaes a precise que les revenus mensuels du csa varient entre 60 et 70 millions de livres egyptiennes. le csa dispose de 40 millions de livres et de 60 millions de dollars sur son compte actuellement gele. ("dr iawwaes: pas de crises financieres au csa!", aÅbaer al-yawm du 12 fevrier. voir egalement ªaeha ©abd al-raimaen, "enquetes elargies au sein du csa pour determiner les causes du decouvert", al-airaer du 12 fevrier). [...] dr zaehi iawwaes a declare qu'il s'agit d'une "bourde" commise par des fonctionnaires du csa, qu'il va personnellement mener une enquete sur cette affaire et que les coupables seront immediatement sanctionnes. [...] il a souligne que ce genre de rumeurs soulevees a la veille de la tenue d'un congres international sur les musees a aswaen met le csa dans l'embarras devant ses invites. par ailleurs, iawwaes a nie la mise en veilleuse des projets du csa dans les domaines des antiquites egyptiennes ou islamiques. il a affirme sa volonte de ne couvrir aucune corruption au sein du csa, de demander des comptes aux fautifs et de les traduire en justice s'il y a lieu. (ªaeha ©abd al-raimaen, "zaehi iawwaes: le gel du compte bancaire du csa est une bourde de fonctionnaires!", al-airaer du 10 fevrier).

zahi hawwas le secretaire general du csa, dr zaehi iawwaes, a obtenu le prix du globe terrestre decerne tous les dix ans a trois personnalites internationales par l'institut superieur pour la restauration du patrimoine culturel et environnemental a rome. cette distinction a ete accordee a iawwaes en reconnaissance de ses efforts en faveur de la restitution du patrimoine archeologique egyptien sorti illegalement du pays. (aàraf mufid, "l'italie decerne au dr zaehi iawwaes le prix du globe terrestre", al-ahraem du 29 avril 2005). rushdi sa'id & zahi hawwas l'american university in cairo (auc) a nomme docteur honoris causa le secretaire general du csa, dr zaehi iawwaes, et le geologue dr ruàdi sa©id, en reconnaissance de leurs roles dans les domaines des sciences et de l'archeologie, ainsi que de leurs contributions a consolider les relations americaines au moyen-orient. (samir ½iiaeta, "zaehi iawwaes et ruàdi sa©id nommes docteur honoris causa par l'auc", al-ahraem du 11 fevrier 2005. voir egalement "en bref", al-maori al-yawm du 11 fevrier; abo na¶aera, "l'auc decerne le titre de docteur honoris causa au dr zaehi iawwaes", al-aÅbaer du 11 fevrier). [...] le president de l'auc, david d. arnold, a precise que parmi les raisons les plus importantes du choix du dr zaehi iawwaes pour cette distinction honorifique figurent ses travaux scientifiques et internationaux, notamment ses publications scientifiques qui font de lui le plus eminent et le plus celebre egyptologue qui ait jamais existe [sic]. il est l'un des plus primes sur le plan international et l'un des meilleurs vulgarisateurs de la culture archeologique tant en egypte que dans le monde. en l'honneur de iawwaes, le president de l'auc press a organise un diner qui a regroupe de nombreux convives egyptiens et etrangers parmi les sommites politique, culturelle et artistique. il est a

noter que parmi les personnalites qui ont ete nommees docteur honoris causa par l'auc figurent me suzanne mubaerak qui est en meme temps diplomee de cette universite, le prix nobel dr aimad zuwayl, le grand intellectuel et penseur palestinien edouard said et l'astrophysicien faeroq al-baez. (ªaeha ©abd al-raimaen, "annonce des resultats detailles de l'examen de la momie de toutankhamon debut mars", al-airaer du 11 fevrier). - - faruq husni a l'occasion de la celebration de la journee internationale du patrimoine, le conseil supreme des antiquites (csa) a organise une grande ceremonie au cours de laquelle le secretaire general du csa a remis au ministre de la culture, faeroq iusni, une grande distinction en signe de reconnaissance de ses efforts dans le domaine archeologique. ("faeroq iusni recompense", aeÅir sae©a du 27 avril 2005). [...] dr zaehi iawwaes a precise que ce prix -accordee pour la premiere fois au ministre de la culture- sera decerne chaque annee a une personnalite qui milite activement pour la sauvegarde des antiquites et du patrimoine egyptien. (abo na¶aera, "la medaille d'or attribuee a faeroq husni", al-aÅbaer du 19 avril. voir egalement "faeroq iusni recoit une distinction", aeÅir sae©a du 27 avril) voici comment zahi hawwas justifie, dans sa chronique hebdomadaire d'al-ahram weekly, sa decision de remettre une distinction au ministre de la culture: "international heritage day on 18 april is an important date for archaeologists all over the world. unesco established this special day to celebrate worldwide cultural heritage. i do not understand why the supreme council of antiquities (sca) has not celebrated this day until this year. [...] this year the day is even more special because we have created a gold medal, which will be awarded by the sca to an individual who has contributed in saving an egyptian monument from destruction. we have chosen faeroq iusni, minister of culture, to be the first person to be given this honour by egyptian archaeologists. in my speech at the ceremony in the garden of the cairo museum to present the gold medal, i said that iusni, as both minister of culture and an artist, stood against his government and prevented the extension of the ring road threatening the iiza pyramids. "the fight began when ilhaem abo fatii, a writer for al-aÅbaer newspaper, raised the issue of the danger of the ring road and the damage its construction could inflict on the desert and the silence of the pyramids. sa©id zol-faqqaer of unesco proved at that time, to be a man of honour, persuading everyone from unesco to stand up against the road extension. however, the big surprise was that the then head of egyptian antiquities was in favour of the road construction and gave his approval. the head of pharaonic monuments also said in a meeting that the road would not damage the pyramids, pointing out that the fayyom and alexandria roads already ran close to the pyramids. no one could believe that the two archaeologists who were supposed to protect egypt's monuments could be in favour of the construction. history will engrave their names in shame! they thought that they would keep their jobs and please the minister of culture. but iusni went to visit the road construction site, and when he came back he announced to the media that he would not approve any construction that could threaten the safety of the pyramids. he was able to convince president iusni mubaerak to make a historical decision to stop the construction of the ring road. the world praised president mubaerak for setting an example in showing that a president bore the responsibility of protecting its country's cultural heritage and keeping history safe for the future generations. "it is easy for a university professor, public figure or a jou